Le projet

25mdacc_300dpi-sans-lettres.jpg

La Maison d’accueil accueille 17 jeunes, garçons ou filles, de 18 mois à 18 ans.

Objectif principal

« Accueillir des enfants ou des adolescent(e)s lorsqu’une difficulté ne paraît pouvoir se résoudre que par un placement à court, moyen ou long terme. »

• veiller à ce que les enfants soient écoutés et respectés par les adultes (parents, autorités,…) dans les décisions à prendre les concernant.
• aider, dans la mesure de nos moyens, les parents à se sentir impliqués dans l’évolution de leur enfant, malgré leur séparation. Travailler avec eux et l’enfant en vue, si possible, d’une réintégration familiale.
• amener ces enfants à se construire, à trouver leur propre modus-vivendi afin qu’ils puissent prendre leur place dans la société telle que nous la vivons, et à s’y défendre.

Moyens principaux

• l’équipe (psycho-socio-pédagogique) est en relation constante avec les familles naturelles ou d’accueil, les autorités, les écoles, les « personnes en contact avec l’enfant ».
• de nombreux dialogues avec l’enfant sont indispensables: il nous semble, en effet, évident que la meilleure solution restera inefficace s’il ne l’accepte pas lui-même.
• la sélection des adultes de l’équipe se fera avec le plus grand soin. Ces adultes, dont la personnalité veillera à entretenir des relations humaines vraies avec les enfants, seront choisis en fonction de leur capacité d’aimer, de considérer l’enfant comme unique, de leur compétence et de leur désir de formation permanente.
• la Maison d’accueil ne peut être une concentration exclusive d’enfants vivant des situations trop lourdes : l’objectif pédagogique s’avère alors toujours impossible à réaliser pleinement.
• la vie en groupe est une réalité institutionnelle. La norme quantitative étant raison inverse de sa valeur qualitative, nous cherchons à ce que le nombre d’enfants soit le plus proche possible de celui d’une famille nombreuse. Les contraintes administratives ont fixé notre minimum à 15 enfants.
• néanmoins, individualisation et vie en commun ne s’opposent pas s’il est question de tolérance et de souplesse où priment délibérément les besoins individuels sur les exigences du groupe. Certaines contraintes subsistent ; elles sont des éléments de la réalité.
• nous cherchons les moyens de vivre le plus naturellement possible et nous préférons donc que chacun cherche, à l’extérieur, des loisirs, des copains, des occupations (ainsi qu’il est nécessaire pour une prise de contact avec la réalité sociale).
Nous n’organisons pas systématiquement une vie en vase clos répondant à tous les besoins et choisissons d’utiliser l’infrastructure sociale telle quelle est offerte à tous, tant sur le plan scolaire que celui des loisirs, de la santé physique ou mentale…
Par contre, l’aménagement et l’ambiance de la maison doivent offrir suffisamment de chaleur pour que l’enfant ne soit pas obligé d’aller chercher ailleurs la détente et un certain bien-être.
• vis-à-vis de l’extérieur, le jeune se présente en tant que lui-même et non comme membre de tel groupe: il construit son environnement propre (ses amis, ses obligations, ses loisirs,…)
• nous nous efforçons d’amener l’enfant ou le jeune à prendre ses responsabilités (selon son âge) en l’informant sur son vécu, sa situation sociale, afin que, confronté à sa réalité, il puisse mieux la surmonter, vivre avec elle.
• la durée du séjour varie d’une situation précise à une autre. Pourtant, la durée du placement n’est pas un critère de réussite.
• l’équipe ne considère pas le placement à la Maison d’accueil comme une fin en soi. Les enfants peuvent y être chez eux tant qu’il n’existe pas, pour eux, une solution meilleure. Cette solution, nous la cherchons activement chaque jour, au départ des besoins perçus chez les enfants. Lorsqu’une alternative au placement est trouvée, nous préparons la suite.

En bref

Une maison d’accueil, éducative, personnalisée.
Une maison tremplin où les adultes veillent à guider le jeune, à l’orienter et à lui fournir les atouts nécessaires pour s’assumer pleinement.
Une maison « familiale » où chaque personne est unique, importante.